Le dimanche restera protégé dans les régions périphériques

17 juin 2014 – L’Alliance pour le dimanche est satisfaite du rejet définitif de la motion Buttet par le Conseil des Etats. La motion demandait une libéralisation du travail dominical dans le commerce de détail des régions périphériques. Contrairement au Conseil national, la chambre haute a suivi la position du Conseil fédéral estimant que les exceptions à l’interdiction du travail du dimanche étaient déjà suffisantes.

La protection du dimanche comme jour commun de repos est ainsi confirmée. Elle est d’autant plus nécessaire vu les conditions de travail du commerce de détail (horaires longs et flexibles, travail déjà 6 jours sur 7) et les difficultés de conciliation entre obligations professionnelles, familiales et sociales. En l’absence d’une convention collective de force obligatoire négociée avec les partenaires sociaux pour le commerce de détail, toute extension des horaires aurait signifié une péjoration inacceptable des conditions de travail.

Force est de constater que cette motion n’est pas la dernière à s’attaquer injustement au seul jour de congé hebdomadaire de la branche. La motion Abate et celle des Vert’libéraux remettent chacune en question l’interdiction du travail du dimanche ; la première pour des grands magasins prétendument destinés au touriste et la seconde pour tous les magasins de petite taille. L’Alliance pour le dimanche s’opposera à chacune de ces attaques afin de préserver le repos dominical.

Comments are closed.