L’Alliance pour le dimanche rejoint la large opposition à la motion Abate

Communiqué de presse du 4 février 2014 – L’Alliance pour le dimanche regrette de ne pas avoir été consultée sur le projet d’ordonnance relatif à la motion Abate alors qu’elle regroupe toutes les organisations attachées à la défense du dimanche comme jour de repos. Elle demande le classement sans suite de la motion Abate parce qu’elle contredit les dispositions légales et constitutionnelles.

L’Alliance pour le dimanche, association qui réunit toutes les organisations (églises, ONG, syndicats, partis) qui défendent le dimanche comme jour de repos, a adopté sa position relative au projet d’ordonnance du Conseil fédéral sur la motion Abate. Cette motion veut autoriser par voie d’ordonnance le travail du dimanche dans les centres commerciaux destinés au tourisme d’achat.

L’Alliance pour le dimanche regrette en tout premier lieu que le Conseil fédéral l’ait ignorée dans la procédure d’audition bien qu’elle regroupe des acteurs aussi importants que les Eglises. Alors que le Conseil fédéral semble très attentif aux attentes fort particulières de certains centres commerciaux, il a jusqu’ici ignoré des organisations soucieuses de l’intérêt général et des besoins de l’ensemble de la société.

Dans sa prise de position, l’Alliance du dimanche rappelle que la société a besoin d’un jour commun de congé pour permettre à tout un chacun de partager des activités sociales, familiales, sportives ou spirituelles, toutes aussi essentielles les unes que les autres. L’Alliance du dimanche s’appuie entre autres sur un avis de droit des professeurs Mahon et Dunand de l’Université de Neuchâtel pour rappeler que la motion ne respecte aucunement le droit supérieur puisqu’elle introduit une nouvelle définition du tourisme aucunement prévue par la Loi sur le travail. Pour ces raisons, les organisations membres rejettent le projet d’ordonnance du Conseil fédéral et demandent le classement de la motion Abate.

Pour toute information :

  • Otto Schäfer, Fédération des Eglises protestantes de Suisse, 076 778 39 87.
  • Wolfgang Bürgstein, secrétaire général Justice et Paix, 078 824 44 18.
  • Klaus Stadtmüller, Président de la Société suisse de médecine du travail, 079 237 97 10
  • Lieselotte Fueter, Co-présidente des Femmes évangéliques suisses, 079 302 45 35
  • Kurt Regotz, Président SYNA, vice-président Travail.Suisse, 079 617 65 94
  • Vania Alleva, co-présidente Unia, reponsable du secteur tertiaire, 079 620 11 14
  • Jean-Daniel Roth, Chargé de communication PEV Suisse, 079 193 12 70

Comments are closed.