Le NON à la journée de travail de 24 heures est à portée de main

Communiqué de presse du 11 septembre 2013 – D’après le second sondage d’opinion de la télévision suisse au sujet de la votation du 22 septembre qui a été publié aujourd’hui, le OUI et le NON à la dégradation de la Loi sur le travail sont au coude-à-coude. Les membres de l’Alliance pour le dimanche ont bon espoir que le peuple mettra en échec la tactique du salami de la majorité parlementaire visant à allonger les horaires d’ouverture des commerces en votant NON le 22 septembre. Cela suppose toutefois de convaincre toutes celles et ceux qui refusent la politique du shopping 24h sur 24 et sont satisfaits du statu quo de se rendre aux urnes.

En effet, contrairement à ce que prétendent les promoteurs de ces réformes, ce ne sont pas des saucisses ou des assortiments de produits qui sont en jeu dans cette votation mais bien des êtres humains et leurs conditions de travail. L’assouplissement prévu de l’interdiction du travail dominical et de nuit pour les magasins de stations-service n’est qu’un premier pas vers l’allongement généralisé des horaires d’ouverture. Les prochaines étapes vers davantage de travail du soir, de nuit et dominical sont déjà lancées. Ainsi, les Vert’libéraux demandent-ils déjà l’autorisation pour tous les autres commerces avec une surface de vente allant jusqu’à 120m2 d’ouvrir 24h sur 24 et de faire travailler des employés la nuit et le dimanche à l’image des magasins de  stations-service. Le Parlement a d’ores et déjà décidé l’élargissement massif du travail dominical aux espaces économiques et l’instauration d’horaires d’ouverture minimum extensifs dans les cantons.

Dans la dernière ligne droite, les organisations de l’Alliance pour le dimanche vont tout faire pour convaincre les indécis-e-s de mettre en échec cette tactique du salami en votant NON.

Informations complémentaires:

  • Vania Alleva, coprésidente d’Unia, vice-présidente de l’USS 079 620 11 14
  • Kurt Regotz, président de Syna, vice-président de Travail.Suisse, 079 617 62 94
  • Liselotte Fueter, coprésidente des Femmes protestantes en Suisse, 079 302 45 35
  • Thomas Wallimann, président de Justice et Paix, 079 848 99 65
  • Danièle Lenzin, coprésident de syndicom, 079 303 24 69
  • Corrado Pardini, Conseiller national PS, 079 375 60 94
  • Luc Recordon, Conseiller aux Etats vert, 021 345 36 41

Comments are closed.